Le rêve est devenu réalité ! les deux villages de Gory et Kaniara, de la commune rurale de Lakamané, bénéficient de deux réseaux de distribution d’eau potable par pompage solaire.Dans le dernier numéro d’Info-Mag, nous évoquions les attentats terroristes qui avaient frappé durement Paris et Bamako en affirmant que ces actes terroristes ne réussiraient pas à briser nos liens d’amitiés et d’estime que nous avons envers les habitants de la commune rurale de Lakamané. Aujourd’hui, nous avons le grand plaisir de vous annoncer l’achèvement du programme triennal 2013-2016 de coopération décentralisée au profit des habitants de Lakamané. En effet, depuis la fin du mois de mai dernier, les deux villages de Gory et de Kaniara bénéficient de la réalisation de réseaux d’adductions d’eau potable (AEP) par pompage solaire.photo des adductions d'eau potable Gory et KaniaraIl aura fallu trois bonnes années de recherche de bailleurs et de co-financeurs pour pouvoir atteindre cet objectif ambitieux de programme de coopération décentralisée du réseau Essonne, Diéma, Douentza, Nioro du Sahel (EDDN) piloté par le Conseil Départemental de l’Essonne et validé par une convention opérationnelle signée par les mairies des villes jumelles de Marolles-en-Hurepoix et de Lakamané.Les fonds provenant de France étaient d’un montant total de 163 082 € dont des origines étaient institutionnelles mais aussi privées.– 89 682 € ont été versés sur le compte projet à Bamako sous la responsabilité du Conseil Départemental 91 (les fonds proviennent du CD 91 – du MAEE – de la ville de Marolles-en-Hurepoix – de l’Agence de l’Eau de Seine Normandie).– 60 000 € des 74 000 € ont été versés sous la responsabilité des Amis du Jumelage sur le même compte projet à Bamako (les fonds proviennent des Amis du Jumelages – des associations de migrants KHASSO Solidarité et A.R.G.F. – de la Fondation Abbé Pierre – du Conseil de Région d’île-de-France). Le reliquat des fonds seront versés dans le courant du mois de juin.Les premiers témoignages : « Les autorités villageoises de Kaniara et de Gory ainsi que les populations et le Maire de la commune de Lakamané ont tous exprimé leurs très grandes satisfactions aux réalisations des deux AEP. Toujours, selon les populations de ces deux villages leurs rêves sont devenus des réalités ; en affirmant qu’avant ces adductions d’eau dans les deux villages une femme n’était  jamais à la maison entre 17h et 22h et entre 4h et 7h se trouvant autour des points d’eau à la recherche de l’eau potable pour les besoins domestiques. Les bergers et les villageois convoitaient les mêmes points d’eau pour abreuver le bétail et pour satisfaire les besoins domestiques d’eau de boisson. Cela entraînait d’innombrables conflits rendant souvent difficile voire impossible la cohabitation avec les éleveurs nomades ou transhumants ; avec les adductions d’eau, nous connaîtrons de moins en moins de conflits de cette nature même entre les femmes du village». Propos recueilli par M. Aly Badara Sylla coordinateur du réseau EDDN à Bamako.Les vingt et une années d’efforts de coopération décentralisée menée par notre association et par notre municipalité au profit des habitants de Lakamané, ne s’achèvent pas avec la réalisation du programme triennal 2013-2016.

Nous travaillons déjà sur un nouveau programme triennal 2016-2018. Nous voulons doter les villages de Guingui et de Foutougou de châteaux d’eau de plus grande capacité de stockage et aménager l’annexe de la Mairie de Lakamané de moyens numériques modernes. Pour cela notre association les Amis du jumelage a encore besoin de votre aide financière… pour pouvoir passer encore une fois « du rêve à la réalité » !
Pour aider à concrétiser ces projets en faisant un don, téléchargez ce formulairetéléchargement

« C’est d’une toute petite graine qu’est sorti le plus grand arbre » proverbe malien.

Vincent FAUVELL-CHAMPION
Responsable de la Commission Mali
De l’association des Amis du Jumelage