Cette journée a été instaurée le 25 novembre 1999 par l’ Organisation des Nations Unies (ONU). La date du 25 novembre a été choisie en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef d’État, Rafael Trujillo.
En 2021, au moins 100 femmes sont décédées sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints.
Pourquoi cette journée ?
 
🙅‍♀️La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme.
🙅‍♀️La violence contre les femmes résulte d’une discrimination à l’égard des femmes, tant dans le droit que dans les faits, ainsi que de la persistance d’inégalités entre hommes et femmes.
🙅‍♀️ La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
🙅‍♀️ La violence contre les femmes et les filles n’est pas inéluctable et sa prévention est non seulement possible mais essentielle.
🙅‍♀️ La violence contre les femmes est un problème mondial. Jusqu’à 70% des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie.
 
📞 Comment réagir ? Deux numéros de téléphone sont à votre disposition :
– Le 3919. Les femmes victimes de violences ou les témoins peuvent contacter le 39 19 du lundi au samedi de 8h à 22h. Ce numéro est gratuit depuis un poste fixe. Il est invisible sur les factures.
– Le « 08 victimes » ( 08 842 846 37). Un numéro dédié à toutes les victimes de violences quel que soit le préjudice subi. Victimes ou témoins de harcèlement peuvent contacter le 08 Victimes, 7 jour/7, de 9h à 21 h. Ce numéro est non surtaxé.